Facebook Pixel
Aidant : comment garder le lien avec l’aidé en période de confinement ?

3 avril 2020
Aidant : comment garder le lien avec l’aidé en période de confinement ?

Formulaire de contact

Des questions ?

Appelez-nous tous les jours de 8 à 22h

0800 94 11 10 Service & appel gratuits tous les jours de 8 à 22h
Vous souhaitez être rappelés ?

 Vous aidez quotidiennement un proche en perte d’autonomie ? Voici quelques astuces pour maintenir le lien avec l’aidé, même en période de confinement.  Aidants : garder le contact avec ses proches

  

Définition et rôle de l’aidant

Une personne est considérée comme aidant familial lorsqu’elle s’occupe quotidiennement d’un proche dépendant ou handicapé ou malade et quel que soit son âge. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un ami, d’un voisin…Les aides sont diverses : des courses, en passant par le ménage, la toilette, les démarches administratives, l’entretien du jardin, etc. Elles sont variées.  

Des aidants de plus en plus nombreux

Les aidants sont un concept récent dans le monde de la santé, né de l’accompagnement des personnes atteintes de maladies chroniques, souffrant de handicap ou en situation de dépendance, par des personnes de leur entourage, le plus souvent des membres de la famille. Tout un chacun peut devenir aidant familial. Un enfant, un conjoint, un parent, un proche peut basculer dans une situation de handicap, de perte d’autonomie ou de maladie du jour au lendemain. Des contraintes s’imposent : matérielles, temporelles, financières, psychologiques. Leur situation particulière a fait émerger des questions de santé publique nouvelles, notamment vis-à-vis de leur reconnaissance, de l’impact de leur statut sur leur vie personnelle et professionnelle et même de leur état de santé physique et psychique. En effet, c’est uniquement si un aidant prend soin de lui et de sa santé globale qu’il pourra venir en aide de façon honorable à son proche parent. Encadré chiffre-clé11 millionsC’est le nombre d’aidants aujourd’hui en France.  

Des outils numérique pour veiller sur vos proches

Avec la crise sanitaire que nous traversons à cause du COVID-19, l’aidant peut se sentir en difficulté pour apporter son aide quotidienne à son proche parent. En effet, les restrictions des contacts physiques l’empêchent de visiter « l’aidé », qui est dans la tranche d’âge à risque pour contracter le virus, qui aura des conséquences graves. Pourtant il existe de nombreuses solutions aujourd’hui pour que l’aidant garde le contact avec les anciens. Il peut continuer à prendre des nouvelles au quotidien de son parent par téléphone et activer une vidéo, si le parent a installé sur son téléphone Skype ou WhatsApp. L’aidant peut aussi se rendre au domicile de son proche et déposer les courses de première nécessité sur le pas de la porte, tout en dialoguant avec son aîné, avec 2 mètres de distance. Au-delà des courses, l’aidant peut transmettre des dessins des petits-enfants et des photos de famille, qui rappellent à la personne âgée les souvenirs de bons moments passés ensemble. À ce propos, PARLAPAPI permet d’envoyer une fois par mois dans une grande enveloppe rouge, toutes les photos et petits messages familiaux de la vie quotidienne sous forme papier. Il suffit que l’aidant ait un Whatsapp familial et qu’il s’inscrive sur le site parlapapi.com. Il existe aussi FAMILEO. Chaque membre de la famille partage des messages et photos de son quotidien en quelques clics sur Famileo : les anecdotes, photos de famille, jolis souvenirs. Les grands-parents reçoivent une gazette papier. Tous les messages sont automatiquement mis en page et imprimés sous la forme d’un journal papier personnalisé. La gazette est envoyée par la Poste à la fréquence que l’aidant choisit. Il y a aussi FAMILINK qui propose un cadre de photos défilantes, qui s’éteint la nuit automatiquement. Il suffit d’envoyer les photos par WhatsApp ou par le site familinkframe.com, et le cadre les diffuse. Actuellement ce cadre de photos est gratuit pour les personnes âgées en EPHAD : profitez-en ! Enfin FAMILIZZ est une application permettant de maintenir les liens de confiance entre les personnels d’EHPAD, les résidents et leurs proches. L’aidant peut ainsi garder le contact aussi avec le personnel soignant, si son proche est en maison de retraite ou foyer. Les EPHAD ont parfois un blog : ce qui permet à l’aidant de se tenir au courant des activités que pratiquent son proche parent au quotidien. EncadréNotre proposition de lecture !La philosophie du Coquelicot, prendre soin de soi pour prendre soin de l’autreÉditions Perles de Jouvences 

Vous aimerez aussi… Aidants familiaux : rôle, droits et aides Moral des plus de 60 ans : découvrez le baromètre Silver Valley Papyhappy et Bluelinea mobilisées pour prendre soin des familles

4.000.000
Selon l'INSEE (2019), en 2050, la France pourrait compter 4 millions de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie.
Notre engagement avec Silver Alliance : le bien vieillir à domicile
Nous nous engageons pour améliorer votre qualité de vie à domicile, au-delà de nos services de téléassistance. C'est pourquoi nous avons rejoint Silver Alliance, un collectif d'entreprises au service des seniors qui référence les meilleures solutions pour vous permettre de vivre chez vous le plus longtemps possible.

Découvrez les solutions sélectionnées par Silver Alliance et recommandées par Bluelinea dans Le guide pour bien vivre et bien vieillir chez soi ou sur www.silveralliance.com
EN SAVOIR +
Suivez-nous par newsletter
Inscrivez-vous pour suivre l'actualité de Bluelinea