Facebook Pixel
Aidants familiaux : les oubliés de la crise sanitaire?

16 mars 2021
Aidants familiaux : les oubliés de la crise sanitaire?

Formulaire de contact

Des questions ?

Appelez-nous tous les jours de 8 à 22h

0800 94 11 10 Service & appel gratuits tous les jours de 8 à 22h
Vous souhaitez être rappelés ?

Avant même l’arrivée du COVID-19, la cause des aidants était déjà trop peu mise en avant par la société. Les aidants sont pourtant de plus en plus nombreux : selon l’Union d'organismes de prévoyance (l'OCIRP) : 1 français 6 seraient en situation d'aidants familiaux. Le contexte actuel n’a pas arrangé la situation malgré différentes initiatives pour améliorer la reconnaissance du statut d’aidants. Par ailleurs, pour beaucoup d’entre eux, ce rôle n’est pas assimilé à un statut mais à un devoir envers leurs ainés. Il est nécessaire, voire vital, de pouvoir les aider à faciliter leur rôle d’aidant en prenant soin d’eux et en simplifiant leur vie, tout en les préservant du sentiment de culpabilité fréquent chez ce public. Aidants familiaux

L’équilibre est fragile à trouver. Comment aider les 11 millions de personnes accompagne leurs proches en perte d’autonomie en France ? Quelles difficultés rencontrent – ils au quotidien ? Quelles solutions répondent vraiment à leurs besoins ? Bluelinea vous donne toutes les clés pour faire en sorte que les aidants familiaux ne soient pas les grands oubliés de la société, surtout en cette période de crise sanitaire.

Le quotidien surchargé des aidants familiaux


Préparer les repas, effectuer les démarches administratives, prendre les rendez-vous médicaux, faire les courses, le ménage, assurer l’hygiène corporelle : autant de tâches riches et variées qui animent le quotidien d’un aidant, professionnel ou familial.

Selon la compagnie des aidants*, le contexte n’a pas amélioré l’état de santé des personnes accompagnant les personnes en perte d’autonomie (seniors, handicap) et l’a même souvent aggravé. Leur charge mentale ainsi que leur stress se sont nettement accentuées. De nombreux aidants familiaux ont négligé leur propre santé pour s’occuper quotidiennement de leur proche, isolé, confiné, inquiet.

Les difficultés à concilier vie professionnelle et rôle d'aidant


En France, 47 % des aidants** ont une activité professionnelle, avec la crise, beaucoup de salariés ont eu recours à davantage de télétravail, ce qui a affecté le quotidien des parents de manière générale, mais surtout les parents ayant ce rôle d’aidants.

Avec la crise sanitaire, concilier vie active et aide d’un proche est davantage complexe. Les aidants ont dû trouver le juste équilibre et se réorganiser en matière de : garde d’enfant, d’école à la maison, d’aménagement de son espace de travail, mais également sur la gestion de son temps entre rôles de parents et rôle d’aidant.

L’isolement des aidés, l’impuissance des aidants


Le Collectif Inter Associatif des Aidants Familiaux (CIAAF) a publié les résultats d’une étude sur la situation des aidants pendant le confinement : 52 % des aidants déclarent s’être retrouvés seul à accompagner leur proche pendant le confinement contre 33% avant le confinement.***Le quotidien s’est complexifié avec la fermeture des commerces, la réduction des déplacements, les médecins sur-sollicités. Les aidants ont dû redoubler d’énergie pour faire face aux incertitudes, aux changements de programme, etc.

Avec une conséquence immédiate : un épuisement rapide de l’aidant dans son rôle. Cela s'explique par exemple avec l’annulation fréquente et parfois le report des rendez – vous médicaux qui ont provoqué une aggravation des troubles du comportement de la personne aidée. L’augmentation des crises de colère mais également des problèmes liés à la santé a été difficile à gérer pour elle et du coup pour les aidants familiaux mobilisés et souvent impuissants.

Être aidant, un métier à plein temps


Les difficultés d’un aidant familial sont nombreuses et chamboulent brutalement son quotidien. Du jour au lendemain, une personne peut se retrouver dans cette situation d’aidant, sans connaitre les aides et les démarches à suivre. Certains aidants ne se rendent pas compte qu’ils ont besoin d’être relayé dans leur quotidien pour gérer l’ensemble des tâches inhérentes à ce rôle.Pour de nombreuses familles, le recours à des aides à domicile est possible, grâce aux aides financières mises en place par l’État, pour soulager et apporter du répit au quotidien. Dans ces situations, l’aidant joue un rôle de coordinateur auprès des différents intervenants professionnels et permet ainsi le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie.

Lire aussi : Aidant : comment garder le lien avec l’aidé en période de confinement ?

Le rôle déterminant des aides à domicile et des services 24h/24


Mais la crise sanitaire a aussi compliqué l’intervention des aides à domicile, notamment durant le premier confinement. En l’absence de professionnels, 5 5% d’aidants****ont été amené à effectuer le rôle d’un soignant, comme par exemple : la pose et le retrait de cathéter sous-cutané, des piqûres, changer un pansement, voir effectuer l’irrigation transanale.Ces aidants familiaux ont dû s’autoformer sur les problématiques du monde sanitaire et social. Cette dévotion était nécessaire et imposée par la situation mais a pu être dangereuse, tant physiquement que psychologiquement.À l'issue du confinement, jamais le besoin d’accompagnement par des professionnels ne s’est fait autant ressentir. Les aidants ont dû chercher des prestataires qui pourraient les aider pour trouver des réponses à leurs questions, des solutions à leurs besoins : aides à domicile, services de téléassistance, etc.

Comment aider les aidants ?


Face à la multitude d’acteurs et d’entreprises de ce secteur, les aidants familiaux, se sentent souvent démunis pour se sentir en confiance dans l’optique de confier à un prestataire la responsabilité de prendre soin de son ou ses proches.

FamyHelp, l’application pour choisir en toute sérénité des solutions pour ses proches


En septembre dernier, la start-up FamyHelp a lancé son application 100% gratuite destinée aux aidants familiaux.Grâce à son système de géolocalisation, l’application permet de mettre en relation les familles avec différents types de prestataires, à proximité du logement du proche en perte d’autonomie : des services d’aide à domicile, des infirmières, des coiffeurs, des kinésithérapeutes…

Cette mise en relation est rendue possible grâce aux différents moyens de contacts proposés par l’application : redirection vers Google Maps en pouvant générer un itinéraire jusqu’à l’adresse du professionnel, la retranscription du numéro de téléphone afin de passer un appel. Mais également l'utilisation de la messagerie instantanée, sous forme de “chat”, disponible 7jrs/7 24h/24, permettant de demander des informations aux prestataires mais également d’améliorer le sentiment d’isolement chez les aidants, en discutant entre eux afin d’obtenir du réconfort, du soutien, ainsi qu’une entraide mutuelle.

Une offre complète pour rompre l'isolement des aidants


La géolocalisation est suffisamment étendue et cohérente, ce qui permet de solliciter des prestataires locaux, qui avec la crise connaissent également des temps difficiles. En plus, de proposer des prestataires à proximité, l’application permet également d’obtenir des renseignements sur les professionnels grâce à la mise à disposition des avis Google et de leur site internet.Des mini vidéos sont aussi mises à disposition afin de se familiariser avec la perte d'autonomie et la vie à domicile.

Selon Alicia Donolato (Responsable Développement chez FamyHelp) par cette offre complète au service des aidants, “FamyHelp répond à un sentiment d’isolement face aux difficultés que rencontrent quotidiennement les aidants.Effectivement, les aidants ne savent pas où se renseigner, le manque de temps n’a pas arrangé la situation avec la crise sanitaire. Ils souhaitent accéder de manière simple et rapide et avoir les informations souhaitées de manière centralisées.”

Sources :

*https://lacompagniedesaidants.org/covid-19-la-charge-mentale-des-aidants-saggrave-deprogrammation-doperations-et-suivi-des-soins-plus-complexes-pour-leurs-proches/

**https://www.aidants.fr/fiche-pratique-concilier-vie-daidant-et-vie-professionnelle

***https://www.agevillage.com/actualites/19160-1-les-impacts-du-confinement-sur-le-role-des-aidants

**** "https://associationjetaide.org/wp-content/uploads/2020/06/e%c3%acmicite%c3%ac-Aidant.e.s-Confinement-V3.pdf"

4.000.000
Selon l'INSEE (2019), en 2050, la France pourrait compter 4 millions de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie.
Notre engagement avec Silver Alliance : le bien vieillir à domicile
Nous nous engageons pour améliorer votre qualité de vie à domicile, au-delà de nos services de téléassistance. C'est pourquoi nous avons rejoint Silver Alliance, un collectif d'entreprises au service des seniors qui référence les meilleures solutions pour vous permettre de vivre chez vous le plus longtemps possible.

Découvrez les solutions sélectionnées par Silver Alliance et recommandées par Bluelinea dans Le guide pour bien vivre et bien vieillir chez soi ou sur www.silveralliance.com
EN SAVOIR +
Suivez-nous par newsletter
Inscrivez-vous pour suivre l'actualité de Bluelinea