Facebook Pixel Confinement : nous n'avons jamais eu autant besoin de sortir
Confinement : nous n'avons jamais eu autant besoin de sortir

3 février 2021
Confinement : nous n'avons jamais eu autant besoin de sortir

L’année 2020, marquée par l’arrivée dans notre quotidien de la COVID-19, a imposé à chaque personne de changer certaines habitudes de vie, pour se protéger et protéger son entourage. Face aux risques sanitaires, les mesures de confinement mises en place pour limiter au maximum les sorties à l’extérieur, ont empêché de pratiquer des activités sportives et de profiter du grand air. Elles sont pourtant essentielles au bien-être physique et psychologique de bon nombre de françaises et de français.

Selon un sondage que Bluelinea a réalisé en 2020 "Face au COVID -19 : la vie et l'avis des séniors en France", les personnes ayant plus de 60 ans sont restées actives pendant le confinement mais avouent que l’isolement a eu des conséquences négatives sur leur quotidien, notamment en matière d’activité physique.

Pour cette « génération sandwich », qui doit s’occuper de ses propres parents, enfants mais aussi de leurs petits-enfants, la crise actuelle a mis en lumière ce besoin de sorties, cette envie de nature.

Après les 2 périodes de confinement, et alors que les risques d’un 3ème confinement s’intensifient, l’équipe Bluelinea vous partage le témoignage de Chantal, 69 ans, adepte de ballades solitaires en forêt. Nous en profitons pour expliquer comment allier la sécurité à chaque déplacement.  Confinement : besoin de sortir

 « Se promener en forêt, ça libère l’esprit ! » : rencontre avec Chantal, 69 ans


Depuis son entrée en retraite, Chantal l’avoue avec plaisir : elle n’a « jamais été aussi active ». Passionnée de voyage, elle regrette que la situation ne lui permette plus de faire une escapade annuelle avec son mari à l’étranger. Mais surtout, elle a appris à redécouvrir la nature. Au programme : marche d’une heure par jour en forêt, une sortie en vélo le week-end avec des amies, découverte du yoga.

Le premier confinement l’a ainsi particulièrement frustrée. Moins d’activité physique, mais aussi moins de liens sociaux. « Nous n’avons pas eu le choix de faire attention. Retrouver nos amies, notamment au marché le week-end, n’était pas sérieux. Mon mari étant à risque, j’ai dû faire appel aux services de primeurs en livraison. C’est pratique…mais un peu triste ».

Fini aussi les sorties d’écoles pour aller chercher Maël et Chloé, ses petits-enfants. Habituellement, chaque mercredi, Chantal est au parc ou organise une sortie culturelle. « C’est toujours un moment spécial » qu’elle attend impatiemment chaque semaine mais qui « l’épuise ». Elle se reconnaît parfaitement dans l’expression « chic-ouf » * utilisée régulièrement pour désigner cette génération de grands-parents sur-sollicités.

Confinement : des services rassurants pensés pour vos activités en plein air


Dans ce quotidien chargé, avant la crise sanitaire, Chantal dit se « sentir épanouie et utile ». Ces activités, notamment les promenades en forêt, elle aime les faire seule : « c’est à chaque fois une bouffée d’oxygène. »

Mais parfois, l’âge prend le dessus. En février 2020, juste avant le premier confinement, lors d’une ballade, elle s’était sentie particulièrement faible. Quand elle a voulu appeler son mari, elle s’est rendu compte que son téléphone était resté dans la voiture… « Je ne suis pas comme ma fille, je n’ai pas le réflexe d’avoir toujours le téléphone sur moi ! »

Chantal l’avoue : cet épisode lui a fait « prendre conscience » du danger. Ses enfants sont inquiets de la savoir si régulièrement seule à l'extérieur, sans être joignable. Son mari aussi partage ce stress.Face à ce sentiment d’inquiétude, il existe différents produits pour se sentir en sécurité dans toutes sortes de situations. Le téléphone, évidemment, mais aussi le bracelet à balise GPS, les portes-clés intelligents, ou encore la montre connectée. Des technologies utiles mais qui n’ont de sens que s’il y a un service associé.

Mais ni elle ni ses proches n’avaient jamais pensé à prendre une solution de ce type. Et surtout, parmi tous les gadgets sur Internet, comment choisir la bonne ? Comment choisir celle qui sera adaptée ?

Il est essentiel pour Chantal de rester coquette tout en se sentant plus sereine lors de ses activités « outdoor ». Il faut des solutions fiables, simples à utiliser et si possible… jolies !

Son choix s’est porté sur le service HELP MOBILE de Bluelinea. « Pourquoi ? Parce que je voulais une montre, pour être sûre de l’avoir toujours sur moi avec une fonction de géolocalisation, pour me retrouver en cas d’urgence ». Ce service de téléassistance mobile est disponible jour et nuit.

« Sortir était devenu essentielle pour mon bien-être. Pour cette raison, les mesures de restriction des déplacements ont été compliquées à accepter pendant cette année 2021. J’espère de tout cœur pouvoir retrouver ce plaisir sans contrainte ». Avec un service disponible jour et nuit pour l’accompagner dans chacune de ses sorties, Chantal profitera de ce plaisir en toute sérénité.



*https://www.femmeactuelle.fr/enfant/news-enfant/les-chics-ouf-qui-sont-ces-grands-parents-nouvelle-generation-2086789  

4.000.000
Selon l'INSEE (2019), en 2050, la France pourrait compter 4 millions de personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie.
Notre engagement avec Silver Alliance : le bien vieillir à domicile
Nous nous engageons pour améliorer votre qualité de vie à domicile, au-delà de nos services de téléassistance. C'est pourquoi nous avons rejoint Silver Alliance, un collectif d'entreprises au service des seniors qui référence les meilleures solutions pour vous permettre de vivre chez vous le plus longtemps possible.

Découvrez les solutions sélectionnées par Silver Alliance et recommandées par Bluelinea dans Le guide pour bien vivre et bien vieillir chez soi ou sur www.silveralliance.com
EN SAVOIR +
Suivez-nous par newsletter
Inscrivez-vous pour suivre l'actualité de Bluelinea