Les AVC : symptômes, conséquences et conseils
Découvrez tous nos produits "COVID-19" dans notre boutique solidaire : cliquez ici

Les AVC : symptômes, conséquences et conseils

Bien-être et Santé,Handicap,Sénior
Publié le 23 mai 2018

 

Bluelinea vous dit tout sur les AVC : symptômes, conséquences et conseils

L‘AVC (Accident Vasculaire Cérébral) est une défaillance de la circulation du sang qui entraîne un manque d’apport d’oxygène et d’éléments nutritifs. En résultent la mort des cellules cérébrales de la zone du cerveau touchée et une perte soudaine du fonctionnement de cette partie du cerveau.

Cette pathologie représentent la 3ème cause de mortalité et la 1ère cause de handicap. Par an, 1 400 000 personnes en Europe sont touchées et 1 personne toutes les 4 minutes en France, ¾ des patients survivant à un accident vasculaire cérébral gardent des séquelles. Plus de 50% des AVC surviennent chez le 75 ans et plus.

Reconnaître les symptômes d’un AVC (accident vasculaire cérébral)

Bien que les symptômes varient en fonction de la localisation de la lésion et de la superficie de la zone affectée, on peut dresser quelques traits communs aux premiers signes des AVC. Survenant parfois durant le sommeil, ces symptômes peuvent apparaître de manière brutale ou au contraire s’affirmer en quelques minutes ou quelques heures.

Symptômes les plus courants

–          Paralysie brutale du visage ou parfois perte de la sensibilité du visage, diminution ou perte de la vision d’un oeil et/ou des yeux, vision double.

–          Faiblesse brutale d’un bras ou d’une jambe. Il peut s’agir d’un engourdissement, d’une faiblesse ou d’une paralysie totale. Dans certains cas, l’accident vasculaire cérébral (AVC) se manifeste par  l’apparition brusque d’une instabilité de la marche, d’une chute, de troubles de l’équilibre ou de sensations de vertiges.

–          Troubles soudains de la parole : perte complète de la parole, difficultés pour parler, pour articuler ou comprendre ce qui est dit, parfois langage devenant incompréhensible.

Les conséquences d’un AVC 

Environ un tiers des personnes qui sont victimes d’un AVC (accident vasculaire cérébral) récupèrent de manière significative. Malheureusement, les AVC laissent souvent les survivants meurtris par des handicaps majeurs. Un AVC peut affecter les fonctions motrices (paralysie) mais aussi, le langage, la pensée, les capacités d’apprentissage et de communication et les émotions. Les AVC sont souvent responsables de séquelles lourdes, l’accident pouvant toucher des grandes fonctions neurologiques, telles que la motricité (hémiplégie), la sensibilité (anesthésie, douleurs), le langage (apahasie), la vision, ce qui entraîne de nombreuses difficultés de réinsertion.

Vivre au quotidien à domicile suite à un AVC 

Vivre au quotidien avec des séquelles d’un AVC peut entraîner des modifications des habitudes de vie. Que ce soit dans les déplacements, ou dans la réalisation des activités de la vie quotidienne maintenir un maximum d’autonomie est primordial.

Quelques conseils pour faciliter le quotidien

  • Sécurisez les déplacements en effectuant quelques petits aménagements simples :
    • Installez un bon éclairage dans les couloirs, les escaliers et les pièces à risques.
    • Désencombrez en enlevant certains meubles et les tapis.
    • Diminuez les déplacements la nuit, installer des bandes luminescentes ou des lampes à allumage automatique.
    • Utilisez du matériel spécifique adapté à vos capacités : canne de marche, déambulateur, fauteuil roulant, barre d’appui.
  • Sécurisez les pièces où les risques de chutes sont importants comme la salle de bain et toilettes :
    • Installez des barres d’appui du côté non-hémiplégique à proximité de la baignoire, de la douche et des WC.
    • Installez des bandelettes antidérapantes sur le carrelage et un tapis antidérapant au fond de la baignoire ou dans le bac de douche.
    • Utilisez un siège dans la douche ou la baignoire mais aussi devant le lavabo pour faciliter la toilette.
  • Facilitez la réalisation des activités quotidiennes à une seule main :
    • Fixez les objets utilisés avec des ventouses par exemple
    • Utilisez du matériel adapté : pour les repas par exemple, il existe des couteau-fourchettes qui facilitent la prise de repas à une main, le tour d’assiette évite que les aliments ne tombent hors de l’assiette, un set antidérapant évite que l’assiette bouge sur la table.

Bluelinea engagé dans cette cause majeure de santé publique 

Une cause qui sensibilise particulièrement Bluelinea puisqu’elle participe depuis 2016 au programme MEMENTO et au programme collaboratif européen STARR, dédiés, tous deux, à l’accompagnement, à domicile, des survivants d’un accident vasculaire cérébrale afin de favoriser leur autonomie. Bluelinea a été sélectionnée pour son expertise dans l’accompagnement de personnes fragiles et dépendantes et la gestion de situations d’urgence.

Le projet, baptisé MEMENTO, aura notamment pour objectif de mesurer l’activité physique quotidienne des survivants d’un AVC à leur retour à domicile, d’analyser leurs paramètres physiologiques comme leur rythme cardiaque ou leur température, et d’accompagner leur évolution et leurs progrès.

 

Vous voulez en savoir plus sur les AVC, cliquez ici.

Bluelinea est membre de la Silver Alliance

Notre engagement avec Silver Alliance : le bien vieillir à domicile

 

Nous nous engageons pour améliorer votre qualité de vie à domicile, au-delà de nos services de téléassistance. C'est pourquoi nous avons rejoint Silver Alliance, un collectif d'entreprises au service des seniors qui référence les meilleures solutions pour vous permettre de vivre chez vous le plus longtemps possible.

 

Découvrez les solutions sélectionnées par Silver Alliance et recommandées par Bluelinea dans Le guide pour bien vivre et bien vieillir chez soi ou sur www.silveralliance.fr.

Masquer
Des questions ? Appelez-nous !
Tous les jours de 8H à 22H

Vous souhaitez être rappelé(e) ?
Plage horaire